Je n’ai pas été assez clair dans mon dernier billet, donc voici quelques petites précisions :

(1) La couleur des liens indique leur direction (les liens sortants ont la même couleur que le noeud dont ils sortent). On voit ainsi que le blog de Ch. Bricman a de nombreux liens sortants [et réciproques].  En théorie des graphes, on appelle ça un « hub« . Mais un hub n’est pas nécessairement une autorité, c’est-à-dire qu’il ne possède pas nécessairement le plus grand nombre de « liens entrants ».

(2) La taille des points (centralité) indique quant à elle le nombre de fois qu’une personne apparaît sur les chemins (courts) qui parcourent le réseau (average shortest path), tous chemins confondus (les liens entrants mais aussi les liens sortant). C’est là une information importante, mais qui n’indique pas grand chose d’autre que la capacité des acteurs à employer des hyperliens pour citer de nombreux autres membres du réseau.

(3) Par ailleurs – comme on l’a fait remarquer ce matin – il y a des journaux en ligne qui citent des blogs sans utiliser le moindre hyperlien : il est nécessaire de revoir ce travail de mapping en intégrant les médias traditionnels dans l’analyse. Je crois  d’ailleurs que c’est un travail qui a récemment été initié par une doctorante de l’ULB (J. De Maeyer).

Pour une introduction à Navicrawler, c’est ici.

Et pour un introduction à Gephi 0.7, c’est ici

Publicités

Pour ceux que ça intéresse, voici une carte de la blogosphère journalistique belge francophone.

(1) Le blog le plus central, celui qui apparaît le plus souvent sur les chemins les plus courts (entre les différents points du réseau) est celui de Charles Bricman. Viennent ensuite les plateformes de la Libre Belgique et du Soir (Politic Twist et  Saga Belgica). En dehors de ces deux plateformes, les blogs des journaux sont plutôt isolés (cf. bas de graphe) : La Libre Belgique a un grand nombre de blogs, mais qui restent assez peu connectés au reste de la blogosphère.

(2) On observe aussi une séparation gauche / droite : Les blogs de gauche et les blogs relatifs aux questions de minorités sont concentrés en haut du graphe. Les blogs libéraux sont plus éparpiés (Grand Barnum, On Vote Pour Eux …).

(3) On voit enfin que les sites plus fréquentés ne sont pas nécessairement les sites les plus centraux et les mieux connectés. Des sites fort fréquentés – comme « Parlemento » de Mehmet Koksal, le blog de Marcel Sel, ou de Henri Goldman – passent presque inaperçus au sein du graphe…