Je recommande la lecture de deux articles, assez bien documentés, que Benoît Lechat et Céline Fion ont publiés dans le numéro 9 de la Revue Nouvelle (sept. 2009). Le premier des deux articles est une présentation de la situation de la presse francophone, fin 2009 :

« A de nombreux égards, la Belgique francophone est une société qui se méconnaît. Des pans entiers de sa vie politique, économique et sociale (…) ne sont pas analysés, compris, décrits, sous prétexte qu’ils sont « chiants » ou peu rentables, que se soit parce que ses intellectuels ou ses leaders d’opinion préfèrent se passionner pour ce qui se passe dans le pôle de référence de leur culture, la France, ou parce que les débats politiques sont menés en se référant à une réalité belge (et donc majoritairement flamande) sur laquelle ils ont largement perdu prise » (p. 45).

Le second article, de C. Fion, est une présentation des motivations des journalistes professionnels. On y découvre que les rencontres, le travail de terrain et le besoin de nouveauté occupent toujours une place primordiale dans le maintien du moral des journalistes. On y trouve également des motivations secondaires, et sans doute moins avouables, comme « d’influer sur le cours des choses »… A lire!

site de la Revue Nouvelle : http://www.revuenouvelle.be/

Publicités