J’ai rencontré hier mon 42ème (et presque dernier) répondant: André Gilain (http://andregilain.dhblogs.be/), journaliste à la DH et Paris Match. Je l’ai interrogé, premièrement sur les raisons qui l’ont poussé a commencer son blog, deuxièmement sur les sujets qu’il traite et la façon dont il les traite, et enfin, troisièmement, sur les commentaires postés en réaction à ses billets. En résumé : (1) il utilise son blog comme un simple outil de diffusion, lui permettant notamment d’élargir et de diversifier son lectorat. Les billets qui y sont postés sont généralement des articles déjà publiés sur papier. (2) Il a parlé assez longuement du ton et de la méthode d’écriture qu’il emploie : un mélange d’ironie, de détachement par rapport à soi et d’attachement au faits. (3) Il a enfin parlé de l’expression des opinions personnelles, et de l’usage du « je » en journalisme, en mettant en doute l’utilité de ces pratiques, qui témoignent, selon lui, de la « frustration qu’ont certains journalistes de ne pas être acteurs du jeu politique ». On en revient à ces fameuses questions qui taraudent certains journalistes : Comment informer l’opinion sans chercher à la former ? Comment séparer le journalisme de l’engagement et de l’action politique ? Y parvient-on jamais ? etc.

Publicités