Comme promis, je vous donne un bref aperçu de ma conversation de lundi soir avec Frans van Emeren (Uni. Amsterdam). Il a notamment parlé de l’intérêt qu’il y avait – pour les sciences humaines – à concilier l’étude de l’argumentation et l’étude empirique du langage. Il s’agit – par exemple – d’identifier les moyens logiques et rhétoriques par lesquels les membres d’une famille, d’une assemblée législative, d’un cercle scientifique, ou d’une rédaction, parviennent (ou échouent) à résoudre les désaccords et les controverses qui les divisent. En gros, c’est ça qu’on appelle la « pragma-dialectique« …

Cette discipline trouve des terrains d’application intéressants dans le monde de l’information en ligne (cf. Martin Lewinski, Uni. Amsterdam). Sur Internet, les internautes disposent – en effet – de la possibilité de rechercher les principes qui justifient le fait qu’une théorie soit tenue pour vraie ou pour fausse (c’est-à-dire qu’ils ont le pouvoir de rechercher ce qui fonde nos jugements d’autorité). Il disposent ensuite de la possibilité de justifier publiquement les points de vue qu’ils finissent, eux-mêmes, par tenir pour crédibles. Cela, ils peuvent le faire par des moyens dialiectiques, en suggérant un point d’accord raisonnable entre différentes parties, mais aussi par des moyens  rhétoriques, en usant de leur pouvoir d’influence (strategic maneuvering).

Sur le web, le résultat de tout ça c’est une multiplication de communautarismes, de tribus et d’idéologies, sans doute, mais aussi un développement de la capacité que nous avons de nous entendre sur certains points (quelles que soient les différences culturelles qui, par ailleurs, nous séparent). Voici ce que van Eemeren dit à ce sujet :

 » The whole situation has changed drastically, and that means that people are confronted with all kinds of cultural differences, and I must say, it is amazing how well they adjust to each other. You are amazed that it leads to all kinds of conflicts, but it is also amazing – also when you see the internet – that people from very different kinds of cultures, communicate. Often they understand each other quite well, and they teach each other, and things like that, and they joke. In a sense I think things have opened up. There is much more possibilities for communication, but as soon as you have that, there is also much more possibilities for confrontation, and confrontation always is the beginning of argumentation; because if you have a confrontation, that means that there is a difference of opinion that needs to be resolved ».

Publicités